Vendredi 23 septembre

Réveil sous la pluie et la grisaille, dernière matinée en Gaspésie.  La prenons la route des splendides, et nous nous retrouvons dans les monts chic choc, on traverse le parc de la Gaspésie, et là, c’est le drame…

Comme dans un film, dernière nous des gyrophares nous rattrapent, et les policiers québécois nous alertent de leur présence. Arrêt sur le bord de la route, nous sommes pris à 82km/h au lieu de 50. Et là, le policier très gentil nous dis « si je vous mets une amende, vous allez beaucoup moins aimer les québécois », nous échappons donc à une très grosse amende ! Nous profitons de l’occasion pour lui poser toutes nos questions sur le code de la route au Canada. Seule une question reste en suspens que nous n’avons osé lui poser : quel est le seuil d alcoolémies autorisé.

Après cette rencontre avec les locaux, nous poursuivons jusqu’à Rimouski, où le soleil fait son apparition, et nous arrivons à l’auberge Mange-Grenouille au Bic.

Au programme, randonnée  pédestre dans le parc national du Bic où nous croisons 3 chevreuils pas très sauvages, mais malheureusement pas de phoque à l’horizon.

 

De retour à l’auberge, pause détente dans le jacuzzi extérieur pour y admirer le couché de soleil sur la bail du Bic. Magique. L’auberge est magnifique, décor baroque, accueil chaleureux.

Repas  gastronomique : boudin de pintade, terrine de joue de veau, potage velouté de pois verts, bar raillé chou et sanglier confie, cote de cerf, fromage, Paris Brest. Le tout servi dans un décor féerique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.