Des nouvelles !

Lundi 26 septembre

Dernier tour de Québec, direction marché du vieux port où nous achetons des souvenirs et de quoi nous préparer un bon pique-nique sur la route avec des produits locaux. Nous quittons la ville en passant devant les chutes de Montmorency sur la route 138 Est pour nous rendre à Tadoussac la ville des baleines. Saint Simon est notre halte de déjeuner sur les hauteurs, face au St Laurent au menu terrine de caribou au bleuets et calvados, un gendarme (saucisson de salamis de porc fumé), une tome de brebis de Kamouraska, des fraises sucrées parfaitement pour le dessert, avec une baguette tradition. Pour information saviez-vous le prix d’une baguette au Quebec ? 2,8 $ soit 2,10€ énorme. Nous louons un chalet face à la Baie Ste Catherine et nous partons visiter Tadoussac en prenant le ferry pour traverser le Saguenay. Magnifique ! Une petite randonnée au soleil couchant entre le Saguenay et le st Laurent, suivi d’une petite halte apéritive nous fait découvrir la ville et ses habitants. Nous regardons le début du match de hockey au bar sport national avant d’aller déguster des fruits de mer. Retour en ferry de nuit pour retrouver notre chalet.

Mardi 27 septembre

Après un petit déjeuner copieux au gite, croisière sur le st Laurent sur un youtch (zodiac pour ceux qui ne comprenne pas mon vocabulaire) pour l’observation des baleines. Inoubliable, fantastique, à 50 m de nous, nous avons eu la chance de voir le plus gros animal de la planète, une baleine de 27m, impressionnant !! Nous avons vu également des baleines blanches béluga, des phoques, un petit rorgal également tout près de nous. Il faisait froid avec la vitesse et le vent sur le bateau, bien que le soleil brille de mille feux sans aucun nuage, c’était magique. 13h, route vers chicoutimi, la route 172  au nord du fjord. Nous arrêtons à l’anse de roche pour un panorama époustouflant (et essoufflant de par le pic à monter) sur la rivière du fjord issu d’une ancienne vallée glacière. Le point de vue est adjacent a une petite prairie, son propriétaire est là avec ses petits-enfants, et nous propose de nous faire découvrir à quelques pas dans sa propriété la meilleure vue de la région. C’est l’occasion pour nous de discuter avec cet ancien du village. Car ici les gens sont accueillants, avenants, ils nous abordent dans la rue pour nous parler de tout et de rien, alors du coup Elodie s’en donne à cœur joie pour parler à qui veut l’entendre ! Nous poursuivons notre périple pour déjeuner à st rose du nord. Ce village a des faux airs de Scandinavie entre foret et fjord, ce que nous vérifierons lors d’un prochain voyage… En tout cas c’est l’un des plus beaux villages que nous ayons traversé, maison coloré, paysage verdoyant, voyez les photos par vous-même. Et pour finir la journée, clou du spectacle, nous trouvons un Glamping, non non ce que n’est pas une faute de frappe pour une fois. Le Glamping, parc de la rivière Métabetchouan, propose des hébergements alternatifs, tipi, yourte. Le propriétaire était à nos petits soin, des bougies, des conseils, la visite du parc, une bouilloire à l’ancienne, du bois pour notre poêle. On était trop bien dans notre yourte au pied de la rivière en pleine nature. Le petit hic dans ce logement écolo, pas de toilette, ni douche, ni eau. Les toilettes sèches et douches étaient à 10 min de la yourte, par contre le robinet d’eau froide était au pied de notre hébergement. A l’ancienne, nous avons fait chauffé notre eau sur le poêle pour manger, se laver, faire la vaisselle. Pas de télévision, ni internet, une super soirée  avec diner aux chandelles et au chaud sous la couette.

Mercredi 28 septembre

Nous avons du mal a quitté les lieux, mais il faut reprendre la route, première journée nuageuse de la semaine. Nous prenons route la 155 sud qui nous emmène jusqu’au parc national de la Mauricie, à travers des paysages somptueux et flamboyant grâce aux couleurs automnales de la nature. Au passage, arrêt aux chutes du bostonnais à la tuque. Différentes de celles de Montmorency, elles sont plus à l’horizontales, une promenade tout le long est mise en place. Ensuite nous partons vers st Jean des piles pour y être hébergé aux berges du saint Mauricie aux portes du parc de Mauricie. Éric, le maitre des lieux, organise des observations de l’ours noir à la tombée de la nuit. Impressionnant nous sommes cachés dans une cabane, l’ours arrive après 30 min de patience dans le silence. Nous sommes dans le nuit, une lampe l’éclaire, il n’est pas sensible. Il est à 100m de nous, il vient chercher la nourriture près de la rivière, le guide nous raconte la vie des ours noirs, c’est un passionné. On est aux anges, c’est génial, et un peu flippant en même temps. Retour aux gites vers 21h, cuisine et salon très classe en commun avec 2 autre couples retraités. Nous dinons en colloc et discutons jusqu’à 23h de nos vacances, de la vie en France. Super sympa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.